1 1 1 1 1 100%/5 (6 Votes)

J'ai élu "confusion" le mot de l'année 2013.

En voilà un autre exemple. Les médias se gargarisent depuis l'élection de François HOLLANDE avec la notion de 1ère dame de France qui serait Valérie TRIERWEILER.   Ah bon ?  sont-ils mariés ? concubins ? mais alors pacsé ?  NON.

Alors désolé messieurs, dames, déclarer une compagne "par sentiment" d'un homme politique président de la république : 1ère dame de France et le summum de la confusion...!  C'est vrai plus que jamais aujourd'hui oùM.Hollande se découvre une liaison (quel homme ! quel hasard que cette découverte...).

Que je sache, si l'on est pas mariés ou pacsé ou concubins, nous pauvres petits contribuables, nous n'avons le droit à rien par rapport à l'autre légalement (ce qui en passant est bien normal) ? Alors pourquoi dans nos plus hautes instances se permet-on cette confusion et ce passe droit ?  car en effet, plus qu'un titre erroné, c'est en plus un coût non négligeable de fonctionnement et voyage.... pour nous contribuables !  JE VOTE CONTRE !

D'aucun diront que c'est de l'ordre du privé ? Ils se mouchent eux-même : cette dame, contre qui en passant je n'ai rien personnellement je précise, ne peut être alors publiquement la 1ère dame de France si elle est de l'ordre du privé.

Mais jusqu'où ira-t-on...

Je ne vois pas de mal à ce qu'un président sans femme officielle (légalement) n'ait pas de 1ère dame s'il n'en a pas ou n'a pas le courage de l'engagement.  Mais je me pose la question : s'il n'a pas le courage de l'engagement dans sa vie privé, comment un homme aurait-il le vrai courage de l'engagement dans sa vie publique ? c'est différent ? si vous le dites alors...